Histoire

Les couteaux Laguiole

Naissance du couteau Laguiole pliant à cran forcé.
Ce modèle est très proche de la version actuelle que nous connaissons tous.
L'Aubrac est un vaste plateau composé de fermes isolées où habitent plusieurs familles. Les aînés partaient faire la saison d'hiver en Catalogne en tant que tâcherons et surtout scieurs de long. Certains d'entre eux sont revenus en Rouergue avec dans leur poche un couteau espagnol : la navaja. Le couteau Laguiole lui prend sa lame de forme yatagan et son manche effilé
 
[1829 - 1880]
La production locale est assurée par quelques artisans (souvent les forgerons) et permet de satisfaire la demande des paysans de l'Aubrac.
Le couteau a une ligne très simple. C'est d'abord un outil pratique et utile. Il évolue d'ailleurs en fonction du besoin de ses utilisateurs.
-le poinçon (ou trocard) apparaît vers 1840. C'est un outil destiné aux éleveurs pour combattre la météorisation sur les bovins : les bovins ayant ruminé du foin sec en étable durant l'hiver, ils ont la panse qui gonfle avec les gaz issus de la fermentation de l'herbe grasse et humide. Le trocard sert à leur trouer la panse. Ce trocard était aussi utilisé comme alène afin de trouer les lanières de cuir, …
- le tire-bouchon vers 1880 : cet accessoire indispensable apparaît suite à la «montée» à Paris des Rouergats pour être bougnats ou limonadiers.


[1880 - 1920/30]
Période faste des couteliers de Laguiole (ateliers avec une vingtaine d'ouvriers) qui produisent un artisanat de qualité. Les maisons Calmels et Pagès reçoivent de nombreuses récompenses aux concours nationaux. A la fin du siècle, à Thiers, les marteaux-pilons apparaissent, mais Laguiole se préserve de toute modernisation.


[1930 - 1987]
La gloire du couteau ayant dépassé le plateau de l'Aubrac, la demande augmente. Les couteliers du village ne pouvant la satisfaire du fait qu'ils ne veulent pas investir dans des machines, laissent progressivement Thiers s'emparer de la fabrication du couteau Laguiole.
Une fabrication artisanale de prestige se maintient à Laguiole, mais à une très faible échelle comparée à la production industrielle massive de Thiers.


[1987 - 2004]
L'activité coutelière est relancée à l'initiative des élus locaux (plus particulièrement M. Pierre Malet).
A partir de 1985, apparaissent à nouveau des ateliers de montage.
En 1988, sur la zone de production Laguiole (nord de l'Aveyron), deux forges fabriquent les pièces détachées du couteau. Le succès est fulgurant (en 1981, il ne restait plus dans le village que 2 points de vente ne faisant que revendre des couteaux fabriqués à Thiers).
A partir de 1997, dans la zone de production Laguiole, environ 400 000 couteaux Laguiole sont fabriqués.
 


 

Order Through Paypal




Garantie

Livraison gratuite pour le Québec

Québec français

Canada anglais

États-Unis

Royaume Uni




Les prêts à partir Construisez-le Art de la table Savoir
Laguiole manche de 10 cm
Laguiole de 10 cm Coffret couteaux et fourchettes Histoire du Laguiole
Laguiole manche de 12 cm Laguiole de 11 cm Service à fromage L'entretien de son Laguiole
Laguiole Édition Spéciale Laguiole de 12 cm Service à découper Les manches
Laguiole de Collection Laguiole de Collection Service à salade Les récompenses
Damas Laguiole de 10 cm Couteaux à huîtres Les ateliers
Les étuis Laguiole de 10 cm Couteaux à beurre Livraison
Couteau trois pièces Sommelier Contact
    Ouvre enveloppe  
Paypal Paiement par carte de crédit
France : 15, Allée de l'Amicale - 12210 Laguiole - Tel. +33 (0)5.65.51.50.14
Québec : 59 des Patriotes, Beauharnois, 514-605-1733